Saint-Omer a conquis les visiteurs

Aidée par une météo printanière, l’organisation inédite concoctée par le Côte d’Opale Triathlon au cœur de la ville de Saint-Omer a fait l’unanimité parmi les observateurs et acteurs présents. Et les athlètes masculins du club en ont profité pour briller…

Le COT 3ème

La meilleure performance du jour revient à coup sûr à l’équipe masculine du Côte d’Opale Triathlon.
Avec des résultats à la hausse en 2013 et la poursuite d’un recrutement de qualité, on sentait (voir l’article de présentation) les garçons du COT capables de prétendre au podium derrière les intouchables ténors de la discipline que sont Metz et Gonfreville.
La première course à pied se passa bien avec deux hommes dans le Top 10, les recrues anglaises Phil Wylie et Danny Russell. Sergio Lorenzo était un peu plus loin, mais allait pouvoir revenir dans le peloton des favoris à la faveur du vélo. Malheureusement, dans le même temps, Danny Russell perdait le contact à cause d’un guidon desserré. Sur la deuxième à pied, Phil Wylie faisait parler sa classe dans cet exercice en se classant 5ème, Sergio Lorenzo remontait à la 10ème, et c’est à Julien Dequidt, 26ème, que revint la responsabilité de classer l’équipe. Grâce à deux hommes dans le Top 10, le COT faisait finalement mieux que le tir groupé des Tritons Meldois et remportait une superbe et inhabituelle 3ème place.
Quand on songe que Phil Wylie et Sergio Lorenzo n’étaient pas en forme optimale et que Tim van Hemel est en réserve, on ne doute pas un seul instant que le club sera à nouveau candidat à un podium dans trois semaines aux Herbiers.

Coup dur pour Cambrai chez les féminines

La Britannique India Lee grippée, la jeune Belge Mégane van Steenwinckel victime d’une chute à l’entraînement il y seulement quelques jours, et la star de l’équipe, l’autre Belge Alexandra Tondeur, également blessée de dernière minute, et le club cambrésien, confiant 48 heures avant l’épreuve, voyait tout à coup ses ambitions dégringoler. Avec Véronique Platteeuw comme seule athlète d’expérience et des jeunes comme Perrine Goldman, Ludivine Driss et Aurore Lemaitre au départ, le coach Grégoire Legrand savait que son équipe prendrait la dernière place.
Le Côte d’Opale Triathlon, quant à lui, s’est classé 6ème, grâce à Gillian Palmer 12ème (elle était elle aussi légèrement blessée), la recrue hollandaise Lesley Smit 17ème et Aurore Swidurski 27ème. Ce sont des débuts satisfaisants pour Lesley Smit, qui est peu connue et manque d’expérience en duathlon, et on peut être sûr qu’avec une Gill Palmer en meilleure forme et la présence de l’Allemande Franziska Scheffler sur la prochaine manche, les COTistes seront cette fois en mesure de viser le podium.
Saluons enfin les débuts très satisfaisants parmi l’élite des Liévinoises. Virginie Pereira 18ème et au contact d’un groupe de bonnes athlètes a prouvé qu’elle avait le niveau national. La recrue Marion Gay-Pageon 24ème partait un peu dans l’inconnu, elle sait maintenant qu’elle a elle aussi le niveau. Avec Fanny Anot 40ème, le club décroche une très bonne 7ème place. Non contentes de battre comme à Olhain les autres clubs issus de la D2, les Artésiennes ont également devancé des clubs habitués à la D1 et se sont donc pleinement rassurées quant à leur niveau et leur avenir dans cette compétition.

Une entame très moyenne en D2

L’OSM Lomme s’est classé 10ème, un résultat en-deçà de ses espérances malgré une bonne 12ème place pour son désormais leader Brice Menet. Il faut dire que le club était handicapé par l’absence de Sylvain Verdière et la méforme d’Aurélien Murruzzu. Ce classement tient, il est intéressant de le souligner, à peu de choses, quand on constate à quel point le niveau est homogène : pas moins de six équipes se tiennent en 10 places. Dans ce “ventre mou” du championnat, on attend tout de même des Lommois qu’ils remontent de quelques rangs.
La situation est plus préoccupante en ce qui concerne le Racing Club d’Arras. Après s’être fait des frayeurs en 2013, le club artésien comptait bien gagner en sérénité à la faveur de cette entame régionale. Mais si Juul van de Kruijs a enregistré une place correcte, la 15ème, il n’en va pas de même de son compatriote Erik van der Heijden seulement 41ème et qui termine son épreuve en compagnie de Samuel Cogez. Le club artésien se classe 12ème sur 14, la situation n’a certes rien de dramatique après une seule étape, mais, pour éviter la pression qui les avait tenaillés l’an dernier après deux premières manches ratées, il est impératif que les Arrageois réussissent une meilleure deuxième étape en Vendée.
Le prochain rendez-vous est fixé au dimanche 6 avril, soit dans trois semaines, aux Herbiers en Vendée. Attention : il s’agira cette fois d’un multi-enchaînement…

David Thesse est de retour

Pour compléter le programme étaient proposées une épreuve réservée aux jeunes et une distance Sprint sélective pour la D3. Cette dernière a connu un énorme succès avec environ 220 participants !
On retiendra l’excellent comportement du cadet gravelinois Benoît Heneman qui termine 2ème et a crânement animé les deux courses à pied. 16 ans seulement et à la lutte avec de vieux briscards comme Jérémy Boulogne, David Thesse ou encore Guillaume Heneman pour la gagne, voilà un garçon très prometteur !
En fin de compte, la victoire est revenue à David Thesse (COT). Malgré une 2ème place derrière son partenaire Julien Dequidt une semaine plus tôt à Auchy-les-Orchies et sa présence dans la groupe de tête sur la partie cycliste, le futur vainqueur avouera à l’arrivée qu’il n’était pas du tout sûr de son coup. Mais, après avoir résisté à la pression imposée par les Heneman, il a senti qu’il retrouvait les bonnes jambes pour finalement l’emporter au finish. Il est bien sûr intéressant de constater pour Cyril Chambelland, coach du COT, qu’il peut de nouveau compter sur David après une année rendue blanche par des problèmes vertébraux.
Chez les féminines, c’est dans un premier temps la jeune Belge du COT Sigrid Jonniaux qui a mené les débats. Mais, après la course à pied initiale, la Valenciennoise Marie-Claude Debroux est passée devant et n’allait plus être inquiétée. La cadette Léa Level (TC Liévin) complétait le podium.