Le one-man show de Manu

Sur le papier, deux athlètes faisaient clairement figure de favoris au vu de leur imposant palmarès : Emmanuel Renard (TC Liévin) et Guillaume Heneman (Gravelines Tri). A ceci près que le premier s’est bien entraîné, pas le second, et que dans ce sport, le talent seul ne suffit pas.

 

Alors, Emmanuel Renard a réalisé un cavalier seul. Il était déjà premier à l’issue des 750 mètres de natation, mais avec un avantage infime de 5″ sur un duo composé de Guillaume Heneman et d’Emmanuel Louchaert (COT), un peu plus sur David Cambré (Armentières) à 28″, Benoît Heneman (Gravelines) à 32″, Sylvain Vanyper (COT) à 49″, Maxie Harzig (Lille) à 54″, Rémi Quéval (Gravelines) à 58″. Damien Béthencourt (OSM Lomme), à 1’15”, allait devoir fournir des efforts pour bien figurer dans le final. Fidèle à sa stratégie habituelle découlant de son profil nageur-rouleur, le Liévinois faussait compagnie à ses rivaux dès le début de ces 20 km de vélo. Sur ce parcours composé de montées et de descentes et balayé par un vent assez fort, les écarts allaient forcément être importants. Stratégie payante, puisqu’après 31’30 d’effort, il était pointé à T2 avec 1’43 d’avance sur Vanyper, 2’32 sur G. Heneman et R. Quéval, 2’42 sur Béthencourt et 2’50 sur Cambré. Certains ont pris cher, 4′ environ, comme Louchaert et Harzig, d’autres ont remonté les places à l’image de Clément Brazy.

Heneman et Vanyper manquant d’entraînement et Quéval n’étant pas réputé pour sa course à pied, Renard était donc bien parti pour l’emporter. Prudents, les observateurs attendaient néanmoins le passage à 2,5 km à pied pour choisir définitivement leur vainqueur. Là, tous les doutes furent levés, puisque le Liévinois avait encore augmenté son avance ! Il se contenta alors de gérer l’avantage acquis, et c’est avec 2’43 d’avance sur G. Heneman et 2’50 sur Béthencourt qu’il franchissait, tout sourire et dans une savoureuse décontraction, la ligne d’arrivée finale. Si Guillaume Heneman n’a pas été à son niveau de ces trois dernières saisons sur cette épreuve de reprise, on a été impressionné en revanche par l’excellente prestation de Benoît Heneman. Agé de tout juste 16 ans, celui qui jusqu’alors avait brillé dans les compétitions réservées aux jeunes vient de signer une entrée fracassante sur une distance S en triathlon. 5ème à la sortie de l’eau, 7ème après le vélo, il prend finalement une excellente 5ème place au scratch.

De cette nouvelle épreuve qui a ravi tous les athlètes et spectateurs présents pour la qualité de son site d’accueil et de ses parcours ainsi que pour les prestations et animations offertes, on retiendra donc surtout deux noms chez les messieurs. Celui d’Emmanuel Renard, possible vainqueur d’un premier titre régional en triathlon dans deux semaines, et celui de Benoît Heneman, sans aucun doute voué à un bel avenir.

Suspense garanti chez les féminines

Une fois n’est pas coutume : la course des féminines a été particulièrement indécise et palpitante, au point qu’il a fallu attendre les derniers instants pour en connaître le vainqueur. Dans un premier temps, c’est la cadette Laura Béclin (Gravelines) qui s’illustrait en prenant le vélo la première, devant Stéphanie Obein (Tri Littoral 59) à 20″. Les autres étaient beaucoup plus loin, à l’image des Gravelinoises Myriam Vanderbruggen et Angélique Durez-Nion pointées repectivement à 4’15 et 4’48. Mais ce premier classement allait être chamboulé sur la partie cycliste. S. Obein passait en tête et A. Durez-Nion comblait son retard, de même que Maud Routier et Hélène Sergent (Villeneuve d’Ascq). Avec le même profil nageuse-rouleuse qu’Emmanuel Renard, la Dunkerquoise allait-elle conserver une avance suffisante pour rallier l’arrivée en vainqueur ? Elle était toujours devant à l’amorce de la dernière boucle à pied, mais avec un moindre avance et, finalement, la Gravelinoise parvenait à passer devant pour l’emporter de 11 petites secondes ! A la 3ème place, 2’51 plus tard, apparaissait Laura Béclin, qui pouvait s’enorgueillir de faire son premier podium.

Décidément, on reparlera des jeunes Gravelinois et Gravelinoises…